Mono Gonzalez – Maison des Etudiants

Cette œuvre a été réalisée en novembre 2014 par l’artiste chilien Alejandro Mono Gonzalez dans le cadre de la journée d’études sur le Chili organisée par l’équipe de recherche «AMERIBER» (Amérique latine et Pays ibériques) de l’Université Bordeaux Montaigne. Des étudiants d’espagnol et d’arts plastiques ont également participé à sa réalisation.

Alejandro Mono Gonzalez est considéré comme l’un des pères du muralisme au Chili. Le muralisme est une forme d’expression artistique née au Mexique. Elle fait référence à des fresques représentées sur des murs. Le terme est dérivé de l’espagnol muralismo et muralisto qui se rapportent au mouvement artistique de la première moitié du 20ème siècle qui consistait à représenter des éléments figuratifs sur de vastes surfaces.

Le muralisme mexicain est né à la suite de la révolution de 1910. Il avait pour objectif de représenter, dans des lieux publics de manière à être accessible à tous, l’histoire du pays et notamment celle des classes populaires. Dans la seconde moitié du 20ème siècle, cette pratique s’est étendue à plusieurs pays d’Amérique latine comme au Chili et au Pérou. Ce développement est en grande partie associé au contexte politique des pays.

Mono Gonzalez a également réalisé une fresque sur l’Amphi 700 de l’Université Bordeaux Montaigne donnant sur l’esplanade des Antilles. Ces deux fresques exécutées sur le domaine universitaire font écho à celle peinte sur le mur de la rue des Résédas, à l’entrée du quartier Saige-Formanoir, consacrée à l’histoire du Chili.

Vidéo des réalisations de Mono Gonzalez

X